Premiers frimas : le top 5 des huiles essentielles anti virales

L’arrivée de l’automne s’accompagne d’une recrudescence des virus et autres microbes qui nous gâchent le quotidien ! Les huiles essentielles, par la richesse de leurs composés aromatiques, sont de puissants antiviraux naturels. Elles cumulent souvent des propriétés antiseptiques et bactéricides. Utilisées en préventif, elles stimulent le système immunitaire. Autant de bonnes raisons pour ne pas se priver de cet arsenal efficace, peu onéreux et fort à propos pour prévenir les troubles d’origine virale allant des plus banales aux plus redoutables.

Eucalyptus radié : décongestionnant hors pair, c’est votre allié contre le nez bouché, la rhinite, la sinusite. Elle contribue aussi à l’hygiène des voies respiratoires.

Conseil d’utilisation :

  • masser 1 goutte au niveau des sinus
  • 3 gouttes dans une huile végétale, en friction sur la poitrine et le haut du dos
  • 1 une goutte sur 1/2 sucre et laisser fondre sous la langue
  • en inhalation : 5 gouttes dans un bol d’eau frémissante, en l’associant à de la menthe poivrée.

Niaouli : gorge qui gratte, bronches encombrées, toux grasse, angine ou pharyngite, elle fait des merveilles.

Conseil d’utilisation :

  • 3 gouttes dans de l’huile végétale et masser la gorge
  • 1 goutte sur 1/2 sucre et laisser fondre sous la langue
  • en inhalation : 3 à 5 gouttes dans un bol d’eau frémissante.

Ravintsara : LA spécialiste pour lutter contre les épidémies hivernales. Incontournable en cas de grippe pour son potentiel antiviral exceptionnel.

Conseil d’utilisation :

  • 3 gouttes dans une huile végétale, masser le bas du dos et le thorax
  • 1 goutte sur un 1/2 sucre et laisser fondre sous la langue.

Arbre à thé : recommandée pour renforcer l’immunité, elle permet de lutter contre de nombreux virus.

Conseil d’utilisation (uniquement en local) :

  • 2-3 goutes dans une huile végétale puis masser ensuite au niveau de la poitrine et des poignets.

Cyprès : fluidifiante bronchique et décongestionnante, antitussive, immunostimulante, elle cumule les bienfaits.

Conseil d’utilisation :

  • 2 ou 3 gouttes sur un mouchoir près de son lit pour mieux respirer
  • mélanger dans une huile végétale 3 gouttes de Cyprès, 3 gouttes d’eucalyptus et 3 gouttes de niaouli et appliquer sur le sternum, le haut du dos et le thorax.

A ne pas mettre entre toutes les mains !

Prudence et vigilance restent de mise à chaque utilisation. Ces produits très concentrés doivent être rangés hors de portée des enfants, à l’abri de la lumière. Par précaution, n’utilisez pas les huiles essentielles pures. On les « dilue » sur un sucre, dans du miel ou, pour une application locale, dans une huile végétale bio (macadamia, sésame, argan, …). En inhalation, se couvrir la tête pour optimiser les effets. A retenir : quelle que soit la voie d’utilisation, les huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Patricia Coignard

A lire
Se soigner avec les huiles essentielles
Françoise Couic-Marinier
Editions Solar, 2014

Recommended Posts

Laisser un commentaire