Zoom sur l’Art-thérapie

ARDéfinition du métier
L’art-thérapie est une notion faisant intervenir deux items :

  • L’Art : est une activité humaine, le produit de cette activité ou l’idée que l’on s’en fait, consistant à arranger entre eux divers éléments en s’adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l’intellect. Dans le contexte de la thérapie, c’est grâce à son pouvoir de recréer du sens et du goût pour la vie, qu’il permet à l’homme malade de retrouver sa valeur humaine et sa dignité.
  • La Thérapie : désigne un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d’un problème de santé, dans le but de l’aider dans la voie de la guérison, de minimiser ou de soulager ses symptômes, ou encore d’en prévenir l’apparition. la thérapie ajoute à l’Art le projet de transformation de soi-même.

L’Art-thérapie est l’art d’aider le sujet à se soigner à travers l’expression artistique, car aider l’homme à s’inscrire dans une démarche esthétique, c’est lui redonner confiance en lui-même et lui permettre d’affirmer sa personnalité.
Parce qu’il est en lien avec la notion de plaisir ou de joie, beaucoup de personnes choisissent plutôt cette voie comme résolution d’une problématique ou soulagement d’un malaise quotidien ou ponctuel.

Dans un climat social toujours plus pressé et oppressant, l’expression artistique, et l’art-thérapie deviennent de véritables outils de bien-être immédiat.

L’Art-thérapie en images

Cliquez ici pour visualiser le diaporama.

Cadre juridique

Le métier d’Art-thérapeute n’est pas encadré. La pratique est donc légale et relève des professions libérales non réglementées. Le professionnel s’installe en général en entreprise individuelle sous le régime de l’auto-entrepreneur.

Objectifs du métier

Le principe de l’art-thérapie est de décomposer l’ensemble des mécanismes (psychiques, physiques et sociaux) en jeu dans l’activité artistique afin de les utiliser pour le soin de la personne ou l’aide sociale avec l’objectif d’améliorer la qualité de vie par la compréhension du soi.

Face aux maladies, handicaps et déficits qu’elle rencontre, troubles du comportement, marginalisation… et contrairement à la psychothérapie, l’art-thérapie travaille avec la partie « saine » de la personne. Elle fait rempart au mode psychanalytique, la sensorialité et l’Art agissant en deçà et au-delà du verbe.

Ainsi, l’art-thérapie peut répondre à des troubles d’ordre fonctionnels, émotionnels, mais aussi à des maladies psychiques, des troubles de la communication et de l’expression, des troubles relationnels. N’oublions pas qu’il est un facteur de soins, de rééducation ou tout simplement de bien-être.

Lors d’une pratique plastique, la Créativité, mise en acte de l’imagination, agît et transforme la personne qui crée. En évaluant le cheminement thérapeutique à travers le rapport de la personne à sa production, l’art-thérapie vérifie l’efficience de la médiation artistique.
Il s’agira de procéder par étapes afin d’amener la personne à trouver son propre potentiel thérapeutique par le biais de l’expression artistique.

Outils

Si on considère les différentes orientations dans la pratique des arts thérapeutiques, on observe ceci :
L’art thérapeute envisage le patient dans une globalité, sur les plans physiques, psychiques et sociaux. Il n’interprète pas la production du patient mais la façon dont celui-ci s’y est investi et la charge symbolique de ses actes.

L’art thérapeute peut travailler  seul ou avec une équipe pluridisciplinaire. Il élabore un protocole thérapeutique adapté à chaque patient, en fonction des objectifs fixés. Selon certains art-thérapeutes, la notion même de patient est contestable, en art-thérapie, dans la mesure où c’est l’être humain derrière le patient qu’il faut considérer afin de lui donner toutes les chances d’évoluer.

L’art thérapeute croit aux effets intrinsèques de l’art et du potentiel de l’activité artistique. Sa connaissance de l’activité artistique et de la pathologie du patient lui permet d’adapter son activité. Le choix de la technique artistique se fait principalement par le thérapeute lui même, en fonction de la sensibilité et des besoins du patient. Le patient peut cependant ressentir le besoin de tel ou tel médian.

Dans ce cadre, l’art thérapeute accompagne le patient dans le cheminement artistique, de la contemplation d’œuvres d’art, à la pratique, dans le plaisir d’une activité qui n’est pas à but seulement esthétique.

Le champ de l’art-thérapie s’articule principalement autour de trois grands axes :

  • musique (musicothérapie, chant…)
  • arts plastiques (peinture, modelage, graphisme…)
  • arts gestuels (théâtre, mimes, danse…)

De ce fait, lorsqu’une personne entre dans un atelier d’Art-thérapie, elle peut y trouver des tables et le matériel nécessaire à une activité plastique : peinture, fusain, terre à modeler, tout comme des instruments de musique, et une salle accueillante proposant des espaces d’écoute musicale et de travail vocal.
Ici, dans l’optique de l’art-thérapie dynamique, nous axerons ce champ sur les arts-plastiques et la musique.

Les débouchés

Les indications en Art-thérapie sont les troubles de l’expression, de la communication et de la relation.
L’art-thérapie peut bénéficier à des patients souffrant psychiquement, physiquement, affectés de lésions cérébrales, d’un handicap moteur, exclus sociaux, atteints de troubles de la communication de l’expression et/ou de la relation…

L’Art thérapeute peut exercer dans diverses structures, telles que : les unités de soins palliatifs, des centres de rééducation fonctionnelle et neurologique, des foyers de l’enfance, prisons, associations d’aide à la réinsertion… Il peut aussi proposer un travail artistique rééducatif en milieu scolaire, exercer auprès de personnes âgées dans leur lieu d’accueil, travailler la terre et le modelage dans son axe thérapeutique auprès d’enfants malades dans leurs unités de soins, en milieu hospitalier…

L’Art thérapeute peut également intervenir en prévention dans le cadre des troubles précoces de la relation et du lien parents/enfants. Dans ce cas les séances se font avec les femmes enceintes et le papa et avec l’un ou les deux parents et l’enfant dès sa naissance.

Dans le même ordre de débouchés, il peut intervenir en entreprise, notamment lors de troubles individuels (perte de confiance en soi, « démission psychique »…) ou de difficultés sociales en groupe (ex: atelier de « peinture sociale » pour recréer des liens de travail en commun)

Il peut aussi travailler dans un atelier d’art plastique, dans tous les lieux associatifs proposant des activités artistiques étendues (musique, théâtre, modelage…) et ouvrir son propre atelier.

Lors de sa formation, il constitue un dossier sous forme de « book » avec lequel il est en mesure d’expliquer et de montrer immédiatement ses axes de travail auprès d’institutions, maisons d’accueil, associations et autres.

La formation

Voir le programme de la formation en Art-thérapie

Témoignage

« Au début de la formation d’art-thérapie, l’approche était intéressante bien que abstraite pour moi. Au cours des séances j’ai vécu des expériences au travers des exercices artistiques proposés qui m’ont aidé dans mon cheminement personnel avec de nombreux outils pour aborder mon projet en relation d’aide.
De beaux partages en supplément avec une formatrice passionnée et disponible. Je suis ravie d’avoir fait le choix de suivre cette formation tant au niveau personnel que professionnel. Je propose désormais des ateliers d’arts plastiques conjugués avec du chant, de la musique et des contes et la diversité des outils ainsi que leur innovantion sont un réel point positif. La formation désormais finie, le groupe reste un soutien et les conseils de la formatrice sont toujours là… » V. Launay (91)

Voir les 9 commentaires
  • FENIES Dominique
    Répondre

    Bonjour Florence, eux questions à vous poser après avoir pris connaissance de la formation que vous proposez. Au bout d’un an de la formation longue, a t-on le bagage pour se dire ou s’installer en tant qu’art-thérapeute ? Sinon, d’autres formations insistent beaucoup sur le côté psychologique ou psychanalytique, la vôtre semble t-il d’abord sur le côté artistique (ce qui correspond à mon parcours), mais n’est-on pas alors ensuite écarté des postes ou des soins possibles à effectuer en hôpital ? Bien à vous et cordialement

  • MC
    Répondre

    Bonjour, je suis consultante en ressources humaines et j’ai régulièrement des managers ou groupes à accompagner soit dans le cadre d’un coaching managérial soit dans le cadre d’un accompagnement individuel en entreprise, soit dans le cadre d’un coaching collectif. Pouvez-vous me citer quelques expériences en art-thérapie qui ont été cocluantes et m’expliquer en quoi elles ont été concluantes? Merci

  • Redon Philippe
    Répondre

    Bonjour Florence,

    Nous nous sommes vus en stage sophro lors du travail sur la voix mais malheureusement, le programme étant chargé je n’ai pas eu le temps de vous entretenir de mon projet qui est de devenir sophro thérapeute et relaxologue. A cela je voudrais rajouter une spécialisation pour enfants et ado avec art-thérapie. Je souhaiterais effectuer une initiation dans cette discipline. J’ai quelques pratiques en peinture à l’huile apprises avec un artiste peintre copiste extrèmement doué sur ma région. Je souhaiterais votre avis soit par mail ou de vive voix si nous avons la chance de se rencontrer à nouveau sur Chatou.

    Bien cordialement Philippe

    • Susie
      Répondre

      En tant que srptoif de haut niveau, la découverte tardive des techniques de relaxation ne peut que me faire regretter de ne pas en avoir bénéficié plus tôt. Même s’il n’est jamais trop tard pour bien faire, c’est un peu frustrant. Voilà pourquoi je pense que tout jeune srptoif devrait pouvoir essayer ces pratiques au cours de sa formation.

  • mme buisson
    Répondre

    bonjour .je travaille dans un centre de reeducation fonctinnelle .et on me propose de prendre en charge un atelier d artherapie.j ai effectue un stage dans ce domaine (niveau 1)JE SUIS AIDE SOIGNANTE ET ESTHETICIENNE.je voudrai avoir des temoignages de gens qui comme moi ont eu la chance de cette propositionet comment l ont t il organise;merci

    • cassiopee
      Répondre

      Bonsoir, j’ai transmis votre demande à notre formatrice en art-thérapie. Elle va vous répondre par mail. Cordialement, Olivier Stettler

  • Sophie B
    Répondre

    Bonjour, je suis animatrice et formatrice en art plastique, avec un parcourt de développement personnel, et une culture sur l’art thérapie, j’aimerai faire une formation afin d’aquerir des outils supplémentaires afin de m’aider à structurer davantage mes ateliers. Par exemple : sur la charge symbolique des actes, sur évaluation du cheminement thérapeutique à travers le rapport de la personne à sa production, et sur la vérification de l’efficience de la médiation artistique.
    Pouvez vous me conseiller sur les formations adaptées à ma recherche.
    Merci
    bien cordialement
    Sophie

  • Dugué
    Répondre

    Bonjour, je suis Danseuse et dans le Mouvement Créatif, ayant eu une formation de thérapie Danse- je dessine également, mais pas de formation diplomante… que pourriez vous me conseiller pour proposer des Ateliers d’Art thérapie danse-Dessin ?? et quel Parcours de formation pourrais envisager ??? merci pour votre aide et éclairage bienveillant…. Bien à vous et …. bien coridialement.. Marie-Laure Dugué

    • cassiopee
      Répondre

      Bonjour,
      Notre formatrice en art-thérapie va vous répondre par mail. Cordialement, Olivier Stettler.

Laisser un commentaire