7 symptômes pour identifier un burn-out

Se consumer de l’intérieur. Le burn-out ou syndrome d’épuisement au travail n’est pas un état mais un process insidieux et lent. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concret au travail ». Cette affection pourrait concerner près de deux salariés sur dix en France*, de tout âge et catégorie socio-professionnelle.

Une fatigue mentale, émotionnelle et physique généralisée

Pour quelles raisons une telle proportion de Français serait-elle sur le point de craquer ? Contrairement aux idées reçues, la première cause du burn-out n’est pas psychologique mais physiologique. Un stress important et répété dans un contexte de sur-sollicitations professionnelles use littéralement la personne. Ses vaines tentatives d’adaptation lui font peu à peu perdre contact avec elle-même. Littéralement engloutie par ce surmenage intense, elle ne parvient plus à penser à autre chose qu’à son job. Elle s’oublie et ne tient plus compte de ses limites. Son organisme se dérègle. Certains travailleurs y laissent même leur vie.

Les 7 principaux signaux d’alerte

1-  Signes avant-coureurs

  • Engagement personnel plus élevé (hyperactivité)
  • Épuisement (fatigue chronique, manque d’énergie)

2- Réduction de l’engagement

  • Concentration sur le travail
  • Perte d’engagement envers autrui et les passe-temps

3-Réactions émotionnelles

  • Lassitude et démotivation
  • Irritabilité
  • Labilité ou instabilité émotionnelle

4- Diminution

  • des capacités intellectuelles, de la motivation, de la créativité, de la capacité à prendre ses distances

5- Superficialité

  • de la vie émotionnelle, de la vie sociale et de la vie spirituelle
  • dépressivité

6- Réactions psychosomatiques

  • Tension, céphalées, troubles gastro-intestinaux
  • suées
  • troubles du sommeil
  • manque de détente

7- Dépression, désespoir

  • Maladies physiques
  • Sentiment d’absurdité
  • Rapport négatif à la vie
  • Désespoir existentiel
  • Idées suicidaires
  • Hypertension artérielle
  • Prise de poids
  • intolérance au glucose

Le diagnostic d’un burn-out demeure toutefois difficile à établir tant certains symptômes sont proches de ceux de la dépression. Selon les experts de la mission parlementaire réunis le 11 octobre 2016 pour définir la notion « d’épuisement professionnel » et ses conditions de prise en charge au sein de l’entreprise et par l’Etat, l’élément déterminant du burn-out  » est l’association entre le surmenage et le sentiment d’échec », c’est à dire « le sentiment d’inutilité de l’effort. A savoir et à faire savoir.

*selon une étude publiée par l’institut Think pour Great Place to Work le 7 janvier 2015

Patricia Coignard

Recommended Posts

Laisser un commentaire