Acupuncture : prenez rendez-vous … quand vous êtes en pleine forme !

En Asie, il est de coutume de consulter son acupuncture lorsque l’on est en bonne santé. Depuis son origine il y a plus de cinq mille ans, cette pratique traditionnelle chinoise s’est positionnée comme une médecine préventive et curative. A cet égard, les villageois ne payaient pas les acupuncteurs quand ils tombaient malades.

Approche globale

De nos jours, pourquoi ne pas adopter ce principe d’assurance-santé a rebours de celui décliné en Occident. Autrement dit : prenez le réflexe de consulter l’acupuncteur à chaque changement de saison, à minima. Et pas seulement lorsque vous avez des problèmes de digestion, de sommeil ou un rhume. Ainsi, vous augmentez la résistance de votre organisme pour affronter le quotidien. Et, le cas échéant, vous l’aidez à récupérer plus rapidement dès l’apparition des premiers symptômes de douleurs ou de fatigue, …

L’acupuncture stimule en effet le métabolisme afin de traiter non seulement le symptôme mais son origine. Il accorde et ré-harmonise ensemble les différentes composantes de l’organisme pour que celui-ci « sonne juste » ! Car l’acupuncture envisage le corps dans sa globalité, en ne dissociant jamais l’émotionnel du physique.

5 couples d’organes

Chaque organe est envisagé comme une barrière de protection contre les infections et les tensions psychologiques. Les maladies et troubles divers de la vie moderne ne sont donc pas considérés comme un dysfonctionnement isolé mais un déséquilibre impliquant plusieurs organes et la circulation de l’énergie (le Qi). Par exemple, le stress se caractérise comme un embouteillage d’énergie et non un problème de dos ou d’anxiété à régler.

Vous êtes frileux, anxieux, au bord des larmes ? L’acupuncture renforcera les reins et la vessie. Des difficultés à respirer, des angoisses, une toux persistante ? L’attention sera portée sur les poumons, organes clés du système respiratoire, vont de pair avec le gros intestin. Le cœur, en tandem avec l’intestin grêle, prémunira contre les effets de la chaleur et de la surexcitation. Accès de colère, défenses immunitaires en berne : le foie et la vésicule biliaire, régulateurs du système hépatique, seront dopés. Pour les personnes qui ruminent, qui sont anxieuses, c’est le couple rate-pancréas qui sera rééquilibré.

Une consultation minutieuse

La consultation débute par une série de questions concernant les maladies ou les troubles ressentis, les traitements pris actuellement ou il y a quelques mois, la profession, les conditions de vie, la couleur du teint, la texture de la peau, de la langue mais aussi l’appétence pour certaines pour certaines saveurs alimentaires, certaines couleurs. Les réponses constituent de précieuses indications pour caractériser la personne. L’acupuncteur est aussi attentif à la respiration, au timbre de voix et aux odeurs corporelles. Il peut également palper les trajets de méridiens (le réseau de circulation du Qi dans le corps) et l’abdomen pour identifier d’éventuelles de zones de blocages.

Le praticien pose ensuite ses doigts sur les 12 pouls chinois (6 sur chaque poignet) afin de confirmer le diagnostic établie avec les réponses aux questions précédentes. Situés sur l’artère radiale, ces pouls rendent compte de la force ou de la faiblesse des organes. Il existe 28 qualités de pouls variant en fonction des saisons, de l’état émotionnel du sujet et des éventuelles pathologies.

Stimuler les méridiens

Le praticien utilise des aiguilles stériles qu’il place de quelques minutes à trois quarts d’heure environ, sur les méridiens pour améliorer le fonctionnement des organes, la circulation dans les méridiens, ré-harmoniser les émotions. La stimulation peut être électrique en modulant le type d’ondes, leur intensité et leur fréquence. Le corps est parcouru par plus de 360 points situés sur 14 méridiens. Les zones les plus fournies : la tête, les pieds et les mains.

Après une séance d’acupuncture, le Qi circule de nouveau dans tous circuits énergétiques du corps. Le mieux être et la conscience de soi se renforcent.

Patricia Coignard

Plus d’infos

Sur le Web :
Association Française d’acupuncture
www.acupuncture-france.com

Acupuncture pour les nuls, de Nadia Volf (Auteur) – First Editions (2013)

Recommended Posts

Laisser un commentaire