Doshas : que la force soit avec vous !

S’alimenter dans le respect de sa nature profonde pour puiser la quintessence dont a besoin notre corps et notre mental. Avec l’Ayurveda, médecine millénaire indienne, on aborde un nouveau continent culinaire régit par six goûts (doux, acide, salé, piquant, amer et astringent), l’énergie qui leur est associée (chauffante ou rafraichissante) et la digestion leur correspondant. Le principe de cette approche holistique rejoint la conception occidentale de l’alimentation en tant que puissant levier de santé et d’équilibre intérieur.

Vata, Pitta et Kapha : lequel êtes-vous ?

L’Ayurveda est basée sur le principe des cinq grands éléments que sont l’air, le feu, l’eau, la terre et l’éther. Leur combinaison par paires distinctes et dynamiques forme des doshas. Au nombre de trois, ces principes énergétiques régissent les forces de la nature et celles du corps humain. Ces profils définissent un état à la fois physique et émotionnel. L’Ayurveda utilise les doshas pour identifier les facteurs nuisibles à l’équilibre et déterminer le type d’alimentation bénéfique.

A retenir :
Vata : l’élément ether associé à l’élément air, qui prédomine. Dosha du mouvement, ses manifestations sont : frilosité, extrémités du corps froides, sommeil agité et léger, pics d’énergie et fatigue dense et soudaine, fort débit de parole, gaz, ballonnements, poids léger, imagination créative et déstructurée, etc.

Quand un Vata est stressé ou dépassé, il se demande: « Qu’est-ce que j’ai fait de mal? »

Pitta : l’élément eau associé à l’élément feu, qui prédomine. Dosha de l’énergie et de la transformation. Un excès de Pitta se manifeste par un corps massif et musclé, une peau huileuse, une sensation de chaud, un sommeil régulier, un débit de parole maîtrisé et une réserve d’énergie tout au long de la journée.

Quand un Pitta est stressé ou dépassé, il se demande: « Qu’est-ce que tu as fait de mal? »

Kapha : l’élément eau associé à l’élément terre, qui prédomine. Equilibre et longévité sont les principales caractéristiques des Kapha. Ce dosha s’exprime notamment au travers d’une peau normale, d’un calme imperturbable, d’un sommeil lourd et réparateur, un esprit rigide et fixe, un débit de parole lent.

Quand un Kapha est stressé ou dépassé, il se dit : « Je ne veux pas gérer ça »

Une personne se constitue d’un mélange des trois doshas dans des proportions différentes. Selon le mode de vie, le climat, son âge, ses émotions, les saisons, un des trois doshas prédomine. C’est précisément celui-là qu’il vous convient de déterminer car c’est lui qu’il faudra calmer et/ou contrebalancer par rapport aux deux autres !

Dans l’assiette

L’alimentation des Vata dominant doit alourdir et reconstituer l’organisme. Au menu : des plats épicés, consistants et chauds. On limite donc les légumes et les salades crues, trop froides. Les saveurs à prioriser : le sucré, le salé et l’acide.
Pour les Pitta, il convient d’éviter les plats très épicés, très acides, trop chauds. Le corps a besoin de fruits sucrés et de légumes frais, gorgés d’eau. Les saveurs à suivre : le doux, le sucré et l’astringent.
Enfin, pour les Kapha, on évite une nourriture trop lourde (produits laitiers, légumes trop juteux, plats en sauce, riz, pates, féculents,… ). Faites-la part belle aux saveurs piquantes, aux salades fraiches et légères et aux légumes frais.

Patricia Coignard

Recommended Posts

Laisser un commentaire