La flottaison : détente active et stimulante

Que se passe-t-il quand on isole le cerveau de toute stimulation extérieure ? Pour répondre à cette question, le neuropsychiatre américain John Lilly, pionnier de la communication avec les dauphins, a inventé le concept de caisson d’isolation sensorielle au milieu des années 50.

Un état de conscience modifiée en quelques minutes

Sa découverte : une personne flottant dans une eau chaude à température constante, très salée, et un environnement clos (privé de lumière et de son) accède rapidement à un état de conscience modifié propice à une relaxation profonde. Depuis, la méthode a suscité l’intérêt des chercheurs tant les résultats sur la récupération physique (après un effort sportif, un décalage horaire), les douleurs musculaires, les troubles anxieux et dépressifs sont notables.

Une relaxation active

Aujourd’hui, le caisson d’isolation s’est mué en cocon de flottaison. Très appréciée dans les pays nordiques, au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre, la démarche se développe progressivement en France. Fidèles aux fondamentaux d’origine, les centres de bien-être qui la proposent ajoutent parfois une dimension méditative (avec un sophrologue).
Au cours d’une séance (environ 45 à 60 minutes), la personne s’allonge dans un bain d’eau chargée en sel de magnésium (pour éliminer toute gravité), à l’intérieur d’une coque dont on referme le couvercle. Dans cet écrin protecteur, au calme et dans l’obscurité, la détente corporelle et psychologique s’impose en douceur. On est bercé par le liquide à la texture huileuse et enveloppante, comme en suspension. Les tensions se relâchent. Le Sel d’Epsom relaxe, reminéralise et détoxifie le corps. L’expérience, de prime abord déroutante, déconnecte des stimuli de la vie moderne.

L’isolation sensorielle facilite aussi la connexion à son intériorité. Car cette lévitation aquatique n’invite ni à la passivité ni au sommeil. L’activité physiologique au ralenti ouvre la voie au monde intérieur. L’esprit vogue sur les pensées positives et négatives plutôt que de s’y heurter. La reconnexion à soi et le recentrage se prolongent après chaque séance.

A tester sans réserve.

Pas étonnant que les sportifs de haut niveau et les artistes soient adeptes du cocon de flottaison, propice à la concentration et à la créativité. Le quidam appréciera de s’immerger pour évacuer en douceur son stress, améliorer sa circulation, ses douleurs, sa sérénité et son équilibre émotionnel.

Sans danger (même si on ne sait pas nager car il y a seulement 25 cm d’eau et on flotte par effet de portance), accessible aux claustrophobes (le couvercle se lève facilement, l’air circule par une petite ouverture), le cocon de flottaison est une expérience sensorielle addictive.

Patricia Coignard

A Paris
Espace Meiso
www.meiso.fr

A Lyon
www.lyon-plage.com

A Saint-Sébastien-sur-Loire
www.institutladouceheure.fr

A Toulouse
http://eau-de-melisse.com

Derniers articles

Laisser un commentaire