votre blog holistique
Manger moins salé, c’est facile et savoureux !

Manger moins salé, c’est facile et savoureux !

Le sel est un « ennemi » qui vous veut du bien. Indispensable à l’organisme, les minéraux qu’il contient (notamment le potassium) contribuent à la transmission des signaux nerveux, la contraction musculaire et le fonctionnement des reins. Il assure aussi une bonne hydratation à l’ensemble du corps. Sans cette force motrice, nos neurones ne fonctionneraient pas !

Mais cette fonction vitale ne vaut que si l’on à la main légère. Car consommé en quantité trop importante, ce trésor de la mer récolté dans les marais de Guérande et d’ailleurs se transforme en substance néfaste (rétention d’eau, hypertension, développement de maladies cardiovasculaires). La bonne dose : ne pas dépasser 5 g par jour selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais dans l’assiette, pas si simple de faire attention au sel. Quelques pincées supplémentaires, parfois par automatisme, rehaussent les saveurs. Par ailleurs, les produits industriels affichent systématiquement un taux de sodium trop important. Heureusement, quelques réflexes de bon sens et des astuces de cuisiniers allègent la quantité de sel journalière, tout en améliorant votre santé ! Florilège.

Pensez aux herbes aromatiques

Fraîches (c’est mieux) ou séchées, elles apportent de la diversité aux plats. Seules ou combinées entre elles, on les ajoute en fin de cuisson. En bonus, leurs bienfaits pour la digestion (menthe, coriandre), contre le stress (marjolaine) ou le surmenage (romarin), antioxydant et anti-inflammatoire (basilic), immunostimulant (thym).

Une touche d’exotisme avec les épices

Elles sont issues de plantes vivaces, de fruits dont on extrait les graines, de fleurs, de rhizomes ou d’écorces. Exhausteurs de goût, les épices contribuent à beaucoup moins saler les plats. Des études scientifiques démontrent désormais leurs vertus thérapeutiques : curcuma contre le cancer, poivre et clou de girofle contre la douleur, piment pour la digestion, cardamone pour le tonus, anis étoilé anti bactérien, gingembre contre les nausées, safran pour le cerveau, …

Etonnez vos papilles

Sur les salades et dans les vinaigrettes, on saupoudre du gomasio. Ce produit japonais composé de sel marin, de sésame grillé et parfois d’algues, possède une teneur en sel très basse. Le gout acidulé du citron dope toutes les recettes. Les algues marines comme le wakame ou le petit goémon, naturellement riches en sodium, apportent une touche iodée. Troquez le sel et l’huile de vos assaisonnements pour des coulis de fruits, du citron et des épices. Classique avec un jus de tomate, le sel de céleri se marie avec de nombreux autres plats.

A table, en cuisine : changez vos habitudes

Limitez voire supprimez la consommation de plats cuisinés et de charcuterie. On régale sa tablée de recettes « fait maison » en les salant pendant leur préparation. Privilégiez la cuisson à l’étouffée qu’à l’eau qui sublime les qualités aromatiques et préserve la texture des aliments. Et plus jamais de salière sur la table ! Bon appétit.

Patricia Coignard

Autres articles du Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *