votre blog holistique

Une équipe à votre écoute

Entretien avec l’équipe relation stagiaire de l’Institut Cassiopée

Julie, Olivia, Noémie, Sonia et Samy. C’est l’un de ces prénoms que vous entendrez en appelant l’Institut Cassiopée. Du premier contact à la remise de la certification de fin de formation, tout passe par cette équipe. Elle fait partie de votre première expérience à l’Institut Cassiopée et vous accompagne pas à pas vers votre nouvelle vie professionnelle. À leur contact, ces échanges vous inviteront à réfléchir, à mûrir votre projet ou à le revoir.

 

Peux-tu présenter le rôle de l’équipe au sein de l’Institut Cassiopée ?

[Julie] Dans un premier temps, en tant qu’assistant de formation, notre rôle est d’informer, d’orienter et de conseiller les futurs stagiaires, mais aussi de les accompagner tout au long de leur parcours jusqu’à leur installation. Nous sommes disponibles durant toute la formation, car nous savons qu’une reconversion professionnelle peut apporter son lot de réflexions, d’hésitations et, par moment, de doutes pour certains.

Nous préparons aussi toutes les sessions de formation et veillons, avec l’équipe de formateurs, au bon déroulement de celles-ci.

 

L’engagement dans une formation est un investissement conséquent. Quelles sont les garanties proposées ? Y a-t-il des personnes qui s’engagent pour une formation puis se rétractent ? 

[Julie] Après une inscription, il arrive que l’on ait une demande de rétractation, mais cela reste relativement exceptionnel. Il existe plusieurs cas de figure : si le délai de rétractation n’est pas dépassé, il suffit de remplir et de nous faire parvenir le formulaire de rétractation. Dans le cas contraire, si le stagiaire change d’avis durant le premier stage de formation, il faut qu’il informe le formateur ainsi que le secrétariat et la clause 100 % satisfait ou remboursé est applicable. Dans tous les cas, l’équipe s’engage à proposer un suivi personnalisé pour apporter la meilleure réponse possible.

Vous proposez des plans de formation, de quoi s’agit-il ?

[Samy] Il s’agit d’un entretien en distanciel ou directement dans nos locaux. Il permet de conseiller les personnes en pleine réflexion et de les guider dans leur démarche de reconversion. Nous sommes là pour aider à répondre aux interrogations, aux attentes et proposer un parcours de formation adapté à chacun. Lors de cette prise de contact, nous éclairons chaque projet individuellement afin d’appréhender au mieux le processus de reconversion. Cet entretien est sans engagement.

 

Que faut-il faire pour préparer cet entretien ? 

[Sonia] Au préalable, pour préparer ce rendez-vous, il faut d’abord parcourir notre site Internet et passer le test « Quel est mon profil de thérapeute ? ». En parallèle, nous nous assurons que notre guide a bien été envoyé par mail ou par courrier pour faciliter les échanges. Un questionnaire se trouve à disposition à la fin de ce guide, il est nécessaire de le compléter afin de clarifier un potentiel projet de formation. Enfin, nous recommandons de préparer chaque visite avec la liste complète des questions à poser lors de l’entretien.

 

Quelles sont les attentes des personnes qui souhaitent venir pour vous rencontrer ?

[Sonia] Les personnes qui souhaitent nous rencontrer veulent souvent avoir un premier contact concret avec une personne de l’Institut, mais également pouvoir s’imprégner du lieu et se visualiser en formation dans nos locaux. Il y a un également un côté rassurant à se déplacer et à venir sur place. Nous rencontrer permet aussi d’avoir un complément d’information sur notre offre de formation et d’être guidé vers un choix de parcours de reconversion en adéquation avec un certain projet.

 

Quel retour as-tu suite aux entretiens « plan de formation » ? 

[Olivia] De manière générale, on ressent que les personnes sont heureuses de pouvoir échanger de vive voix sur leur avenir professionnel. Cette rencontre est un moment privilégié qui rassure et permet d’élaborer leur projet. En effet, on rencontre plusieurs cas de figure. Il arrive que la personne soit confortée dans son choix initial, ou alors qu’elle n’ait pas encore de projet et reparte avec des idées. À l’inverse, parfois au fur et à mesure de l’échange ressort un parcours de formation différent de celui envisagé au départ.

Nous remarquons que ces entretiens permettent de se projeter plus concrètement et généralement de franchir le cap de l’inscription.

 

Quels éléments ressortent souvent lors de ces entretiens ?

[Olivia] Les personnes qui viennent nous rencontrer ont souvent le sentiment qu’est venu le temps pour elles de s’écouter et de faire ce qui les anime depuis longtemps.

Un premier rendez-vous est déjà une première pierre à l’édifice dans leur nouveau projet de vie. En effet, nombreux sont ceux qui, au cours de leur vie, ont pris les chemins de la raison au détriment parfois de leurs aspirations profondes.

Il est fréquent que des expériences professionnelles et personnelles mal vécues soient un des éléments déclencheurs d’une reconversion.

 

Depuis que tu accompagnes des personnes en reconversion professionnelle, qu’as-tu observé sur l’évolution des profils ?

[Olivia] J’ai remarqué une évolution des profils depuis mes quelques années chez Cassiopée. Bien que la majorité de nos stagiaires soient des femmes, j’observe que de plus en plus d’hommes nous contactent pour des reconversions dans le pôle psychologique (majoritairement en Relation d’aide ou Sophrologie) comme dans le pôle corporel (particulièrement en Massages du monde).

Nous avons également de plus en plus de jeunes personnes qui souhaitent se réorienter vers ces métiers du bien-être juste après leurs études ou bien après quelques années passées en activité.

À la suite de la crise sanitaire, nous recevons de plus en plus d’appels de personnes qui s’interrogent sur leur avenir professionnel. Cette situation a réveillé une envie profonde de changement.

 

Quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent lors des prises de contact ? et, en quelques mots, les réponses ? 🙂

[Noémie] Souvent, nous avons la question de la mobilisation du CPF et des formations qui y sont éligibles. Malheureusement, les formations des thérapies du bien-être sont très rarement éligibles au CPF. En revanche, tout ce qui est relatif au bilan de compétences et à la création d’entreprise l’est, ce qui peut être une véritable aide pour être accompagné dans la phase de réflexion, puis dans celle de l’installation.

Nous sommes régulièrement interrogés sur la certification. Nos formations métiers sont bien certifiantes, ce qui permet d’envisager une installation en tant que professionnel. Concernant les spécialisations, nous délivrons une attestation de formation.

Depuis le Covid, nous avons de plus en plus de personnes qui souhaitent savoir si nos formations se déroulent en présentiel ou en distanciel. Toutes nos formations se déroulent en présentiel. C’est essentiel pour l’acquisition de toutes les nouvelles compétences métiers au travers des nombreuses mises en pratique réalisées tout au long de la formation.

 

Observes-tu des changements entre les personnes que tu rencontres lors d’un premier contact et 6 mois après le début de la formation ?

[Noémie] Lorsque les stagiaires arrivent, ils sont pour la plupart dans l’expectative, certains un peu marqués par leur expérience personnelle ou professionnelle. Il arrive qu’ils soient un peu perdus et qu’ils se posent beaucoup de questions. Même si c’est déstabilisant, c’est une étape nécessaire dans le processus de reconversion.

En fin de parcours, on observe effectivement de nombreux changements. Les stagiaires semblent plus épanouis et plus confiants dans leur projet. Cela fait plaisir de voir de si belles évolutions.

 

Quels sont les conseils que tu donnerais aux personnes qui envisagent une reconversion ?

[Julie] Tout d’abord, je pense qu’il est important de se poser les questions suivantes : pourquoi je souhaite me reconvertir dans un métier du bien-être ? Quel public je souhaite accompagner et avec quel type d’outils ? Une fois les réponses à ces questions établies, il faut se lancer en toute confiance et avec motivation tout en visualisant sa réussite. Nous vous conseillons cependant de ne pas quitter votre travail trop tôt.

 

 

Autres articles du Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.