Aromathérapie : les 4 huiles essentielles indispensables de l’hiver

Froid intense, virus, fatigue. L’hiver met notre organisme et notre peau à rude épreuve. Les huiles essentielles bio n’ont plus a démontrer leur efficacité pour traiter les affections bégnines (rhume, toux, maux de gorge, état grippal, sinusite, coup de froid, …). Utilisées en interne, en externe (diffusion, inhalation), en massage ou en friction, ces concentrés de bienfaits stimulent l’immunité. Un précieux coup de pouce pour éliminer les bactéries et préserver l’équilibre de l’écosystème. Focus sur les 4 huiles essentielles à toujours avoir à portée de main.

Ravintsara

C’est l’huile essentielle incontournable des frimas. Elle stimule les défenses immunitaires, réduit les écoulements nasaux, prévient et soigne la grippe (sans complication). C’est aussi un antivirale exceptionnel pour les voies respiratoires. Indispensable pour toute la famille à partir de 7 ans.

Utilisations :
– En application sur le dos, la poitrine et la plante des pieds, diluée dans une huile végétale matin et soir pendant les périodes à risque.
– En diffusion (à froid) pour assainir l’air.
– En synergie super efficace : mélangez à quantités égales ravintsara, arbre à thé et eucalyptus radiata, diluées dans une huile végétale.

Eucalyptus radié

Rien de plus agaçant que le nez qui coule ! Cette huile essentielle est sans doute la plus appropriée contre le rhume et tous ses symptômes ! Elle décongestionne les voies respiratoires et est expectorante. Autres atouts : anti-infectieuse (anti-bactérienne, anti-virale), antiseptique aérienne.

Utilisations :
– En frictions sur la poitrine en mélangeant 10 gouttes dans une huile végétale bio.
– En bains aromatiques pour le réconfortant et le dégagement des voies respiratoires (mélangez 30 gouttes dans un verre de lait ou de gros sel).
– En synergie avec l’arbre à thé, le pin sylvestre, ou l’huile essentielle de ravintsara.

Arbre à thé (tea tree)

Anti-infectieux global et antibactérien majeur à large spectre, elle est recommandée en cas d’otite, d’angine, d’état grippal, d’affection O.R.L. … Cette huile essentielle tonifiante élimine aussi les fatigues passagères.

Utilisation :
– En interne : cinq gouttes maximum par jour, à prendre pur ou dans du miel.
– En synergie avec l’origan, le clou de Girofle, la sarriette.

Menthe poivrée

Très appréciée quand on est fatiguée. Elle soulage la toux, le rhume et aussi les maux de tête. Elle traite l’inflammation des voies respiratoires et de la bouche/

Utilisations :
– En inhalation : versez 3 ou 4 gouttes dans de l’eau très chaude.
– En externe : appliquez 1 goutte diluez dans une huile bio sur chaque tempe, pas trop près des yeux (épuisement, céphalée).

Le grog de l’hiver anti infectieux aux huiles essentielles

Dans 1 cuillère à café de miel ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de cannelle, une goutte de girofle, une de thym doux et une de mandarine. Mélangez avec un peu d’eau chaude puis ajoutez une grande tasse d’eau chaude.

Patricia Coignard

A lire
Le grand livre de l’aromathérapie, de Nelly Grosjean – Editions Eyrolles (2013)

Recommended Posts

Laisser un commentaire