Rigoler, c’est pour la santé !

«Rire est le meilleur médicament pour votre cœur » affirmait en 2009 le Dr Michael Miller, spécialiste en cardiologie du centre médical de l’université du Maryland (USA). Depuis, plusieurs études scientifiques sont venues corroborer ce postulat. Aujourd’hui, la Rigologie est considérée comme une forme de thérapie à part entière, dispensée par des professionnels formés. Elle est utilisée dans certains hôpitaux, en complément de prise en charge thérapeutique classique.

De multiples bienfaits

Que l’on rit en regardant un film ou à l’occasion d’une séance de rigolothérapie, les mécanismes physiques sont identiques. Le cerveau limbique ravit les commandes au néocortex (notre cerveau conscient et logique). Rire à pleines dents ou à gorge déployée, comme l’exprime de façon imagée le langage courant, équivaut donc à lâcher le mental pour se connecter au corps, sans jugement, avec une sensation d’abandon et de bien-être.
Pour quelles raisons ? En s’abaissant de façon incontrôlée, le diaphragme laisse plus de place aux poumons. L’organisme est alors mieux oxygéné. Le système immunitaire est stimulé et la résistance aux infections renforcée. Le diaphragme – siège des émotions – qui bouge dans tous les sens facilite aussi l’évacuation du stress, de la tristesse, de la colère. Il est estimé qu’une minute de rire équivaut à quarante cinq minutes de relaxation ! En augmentant la sécrétion d’endorphine, une bonne tranche de rigolade contribue à apaiser les douleurs et à améliorer le sommeil. Oser rire de tout, souvent, c’est donc bon pour la santé et le moral !

La Rigologie, une discipline française qui s’exporte

Corinne Cosseron, à l’origine de la discipline appelée Rigologie s’est inspirée des méthodes du yoga du rire, inventée en 1995 par l’Indien Madan Kataria. Pour redonner de la joie de vivre et susciter l’énergie vitale décrite ci-dessus, la formatrice suit des principes de la sophrologie ludique. Il ne s’agit pas d’humour mais d’une pratique structurée visant à faire du bien et à s’autoriser à prendre du plaisir sans culpabiliser. Corinne Cosseron s’est aussi appuyée sur ses connaissances en psychologie positive. En 2002, elle a fondé l’école internationale du rire, premier établissement du genre en France. L’enseignement de la Rigologie s’adresse aux professionnels du secteur médico-social, de l’enseignement et des entreprises. Aujourd’hui, 3000 rigologues professionnels pratiquent cette discipline dans plus de quinze pays.

On ne passe pas son temps à rire !

Au cours d’une séance de rigolothérapie, les participants ne s’échangent pas les dernières blagues à la mode ! Détendus mais concentrés, ils enchainent des pratiques du yoga du rire, des exercices de respiration, d’étirements, de bâillements, de la sophrologie ludique pour renouer avec leur respiration abdominale. Des mimes en tous genres détendent, désinhibent, libèrent des tensions, déchargent les émotions. Dans ce sérail bienveillant, il n’y a pas de bon ni de mauvais rire. On achève sa séance calme, apaisé et serein.

Patricia Coignard

A lire
Remettre du rire dans sa vie, la Rigologie,mode d’emploi, de Corinne Cosseron, édition Robert Laffont (2009)

Contacts
Renseignements sur www.ecolederire.org ou au 06 25 70 69 36.

Derniers articles

Laisser un commentaire