Comment pratiquer l’autosuggestion consciente ?

Tellement simple qu’elle en est devenue simpliste, la méthode Coué ne se limite pourtant pas à sa célèbre phrase, « Tous les jours à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ». Cette autosuggestion quotidienne, répétitive et à voix haute, repose sur la puissance des paroles positives. Reconnue par le corps médical, elle donne des résultats parfois spectaculaires.

Une démarche active

Inventée par Emile Coué (1857 – 1926), pharmacien et psychologue à Nancy, sa méthode consiste à implanter une idée en soi-même par soi-même. Pas d’intervention extérieure ni d’injonction prête à l‘emploi donc. Mais une implication en cohérence du corps, de la visualisation et des mots. Cette congruence entre la volonté, le ressenti et l’imagination « reprogramme » consciemment le cerveau au travers de pensées et d’images mentales positives. Au fil des semaines, les émotions sont mieux maîtrisées et la personne dispose de toutes ses capacités pour réaliser son objectif. Autrement dit, il ne sert à rien de s’auto-affirmer « je me sens détendue » quand on a le ventre noué et que l’on rumine. Il faut habiter son autosuggestion par tous ses sens pour susciter des ressources en soi. Et ne pas attendre une transformation immédiate et radicale. Les patriciens de la méthode Coué le répètent : cet acte volontariste va de pair avec une manière d’être et de vivre sa vie.

Construire son autosuggestion positive

On utilise la phrase de Coué comme un modèle. La formulation est toujours à la première personne. Fixez-vous des objectifs (raisonnables) précis, concrets et réalisables. Les tournures négatives « je ne vais pas me tromper » sont remplacées par « je vais réussir ». Le vocabulaire incertain (essayer, tenter, parvenir, …), le conditionnel (si …) sont interdits. On emploie le futur immédiat : « je vais renforcer mon estime de moi » ou « mon estime de moi se renforce de jour en jour » plutôt que « je m’estime » qui ne confirme … que les doutes. Enfin, il est indispensable de répéter cette autosuggestion à haute voix. C’est ainsi qu’elle s’ancre puissamment en soi et que les connexions positives se créent dans le cerveau. A faire aussi : se concentrer quelques minutes sur le sens profond du message positif. Enfin, comme le recommandait Coué, il convient d’associer une image mentale à cette phrase pour ne pas susciter de conflit entre volonté et imagination. Car, selon lui, la représentation imagée remporte toujours la mise auprès de l’inconscient !

Patricia Coignard

A lire

Le best-seller Le secret Broché, de Rhonda Byrne (éditions Un monde différent, 2008)
Récemment paru : La méthode Coué, de Jean-Pierre Magne (Editions Eyrolles, 2016)

Pour en savoir plus :
www.methodecoue.com

Derniers articles

Laisser un commentaire