Préparation mentale : pour qui, comment et pour quoi faire ?

Un mental solide. Voilà ce qui fait souvent la différence entre un (simple) sportif et un champion. Sa performance ou son échec sont en effet corrélés à sa confiance en soi, sa concentration, sa gestion du stress, sa peur de gagner, sa résistance à l’effort, sa motivation, … C’est pourquoi de plus en plus de sportifs de haut intègrent une préparation mentale à leur programme global d’entrainement (physique, technique et tactique).

Tous concernés ?

L’objectif d’une préparation mentale est d’optimiser les résultats tout en préservant l’épanouissement du sportif. Ce facteur d’aide à la progression et à la réussite, qui synchronise la tête et les jambes, se décline aussi dans le monde de l’entreprise. Le coaching mental dont bénéficient certains cadres consiste à les préparer mentalement pour atteindre leur objectif (une négociation, une prise de parole en public, un changement de poste, développer le leadership, …). A l’instar des sportifs, cet accompagnement personnalisé renforce des habilités telles que la gestion des émotions, la connaissance de soi, la maîtrise de son environnement. Il présuppose un objectif précis, des procédures et des stratégies mise en œuvre par un préparateur mental (pour le sportif) ou un coach spécialisé (pour le salarié ou le travailleur indépendant). Cette « mise en condition » s’impose donc comme atout déterminant pour sa carrière et plus largement son bien-être dans l’entreprise, qu’il convient de solliciter auprès des directions des ressources humaines !

Préparateur mental : haro sur les préjugés

Dans le sport de haut niveau, cette personne n’a pas toujours bonne presse. Ni gourou ni maître à penser, ce professionnel possède un solide bagage en psychologie. Et si possible une expérience de la compétition. La rigueur de sa démarche implique d’autonomiser le sportif dans la mise en œuvre des différentes techniques cognitives, psychosomatiques, composites. Pas de le rendre dépendant.

Un bon mental, c’est formidable pour …

Renforcer son potentiel, atteindre le maximum de ses possibilités (en sport de haut niveau) et équilibrer son être intérieur. Un préparateur mental et, dans une moindre mesure un coach, disposent d’outils complémentaires. Comme par exemple la méditation, le yoga et le zen qui atténuent voir suppriment les manifestations physiques du stress et de l’angoisse tout en améliorant la récupération mentale et physique. Pour renforcer la concentration et la pleine conscience à l’action présente, le préparateur peut utiliser le Biofeedback, l’inoculation du stress, la désensibilisation systématique, le renforcement positif imagé, la dissociation-association. Enfin, l’hypnose (ericksonienne), la programmation neuro linguistique (PNL) aident à contrôler la pensée, le comportement, gérer les émotions et le stress.

A savoir : une préparation mentale de qualité n’est jamais un programme pré établit et reproductible. Sa réussite procède d’un ajustement personnalisé entre des procédures et une personnalité.

Patricia Coignard

Derniers articles

Laisser un commentaire